Raid raquettes en Cerdagne

Raid raquettes en Cerdagne

J’avais sélectionné le Val d’Aran comme région pour l’habituel raid raquettes de fin d’année, mais les conditions météo me poussent à chercher une alternative. En parcourant la carte des Pyrénées, la Cerdagne et plus précisément la zone autours du Pic Carlit me semblent parfait. Nous n’y sommes jamais allés, et il me semble possible d’y trouver des itinéraires qui ne soient pas trop exposés aux avalanches. Et cela tombe bien puisque lorsque j’appelle Lionel pour lui en parler, il se trouve justement avec Lucien, un collègue et ami dont la maison familiale fait face au Pic Carlit.

Sandrine et moi faisons le trajet depuis Limoges où nous avons passé Noël et allons retrouver Lionel à Toulouse. De là, nous reprenons la route pour Nahuja. La famille de Lucien nous y accueille en toute simplicité et avec beaucoup de gentillesse. Lors de l’apéritif j’expose notre projet d’itinéraire au père qui paraît expérimenté et connait le coin comme sa poche. Voici l’itinéraire initialement prévu jour par jour:

  • Départ du col de Puymorens, passage par le col de Portella de la Coma d’en Garcia et nuit à la cabane des Bésines.
  • Passage par le col de Coma d’Anyell, descente au lac de Lanoux, montée au col de Portella de la Grava, traversée du vallon de la Grava pour arriver au lac des Bouillouse, et rejoindre la cabane de la Balmeta par un petit crochet vers le nord est.
  • En rejoignant le lac des Bouillouse et le longeant côté ouest, montée dans la région des lacs et passer à l’Estany Sec, puis louvoyer vers le sud ouest pour rejoindre le lac d’altitude Estany de Coll Roig et son petit abri.
  • Depuis l’abri de Coll Roig, nous devions redescendre vers Bena, ou tenter de traverser à flanc sur le GR pour rentrer vers Puymorens. La jonction n’étant pas assurée, une aide extérieure permettant à défaut de faire les derniers kilomètres sur route.

1er jour

Nous laissons la voiture au col de Puymorens, et partons à 11h30 sous un ciel assez bâché. Tandis que nous remontons le fond du vallon, le ciel se dégage peu à peu.

Peu après le col, nous apercevons déjà au loin le refuge des Bésines, proche de notre destination. Sur le trajet nous passons par le refuge de Claude Tudon, sans y entrer. Nous découvrons des « stalactites » avec d’entonnantes formes qui pendent depuis le toit.

Nous posons pied non loin du lac et atteignons la sympathique cabane de Bésines où nous passerons la nuit.

La cabane comporte une belle cheminée, deux matelas et un lit de camp, c’est grand luxe. Nous partons  chercher du bois mort dans les pentes alentours avant la tombée de la nuit. Nous réussissons à en ramasser suffisamment pour profiter d’un beau feu toute la soirée, et laisser du bois pour les suivants.

Notre parcours

171226 - Raid raquettes en Cerdagne J1

chargement de la carte - veuillez patienter...

171226 - Raid raquettes en Cerdagne J1 42.582544, 1.853085 171226 - Raid raquettes en Cerdagne J1
  • Distance (km) : 8,4
  • Dénivelé (m) : +630 -580
  • Altitudes (m) : mini 1920, maxi 2540
  • Horaires : départ 11h27, arrivée 14h52

 

2ème jour

Nous nous levons à 7h et sommes au départ à 8h30. Une dizaine de centimètre de neige s’est déposée durant la nuit. Nous démarrons par un crochet au refuge de Bésines. Le refuge comporte des lits et une table, mais pas de cheminée ni poêle, alors nous ne regrettons pas notre choix de la cabane du lac. Tandis que nous remontons le vallon en direction du col de Coma d’Anyell, la neige tombe et le vent se lève.

Le passage du col est particulièrement rude, nous sommes maintenant dans le brouillard et la force du vent nous déstabilise. Dans le jour blanc et avec très peu de repères visuels, nous nous alignons, restons proches, et je tire l’azimut grâce au GPS bien utile dans ce type de situation. Nous avançons pas à pas, à vitesse d’escargot, et je tente de naviguer au mieux pour éviter les pentes les plus fortes. Après notre retour nous sommes allé vérifier, et voilà ce qu’annonçait la météo pour notre zone:

Nous arrivons enfin à vue d’une masse sombre au loin, nous devinons maintenant le lac de Lanoux au loin et l’atteignons vers 12h30 environ. Nous décidons d’aller rejoindre la cabane de Rouzet, où nous nous mettons à l’abri pour faire le point et manger.

Il est illusoire d’espérer finir l’itinéraire prévu, et même dangereux de s’y engager compte tenu de la quantité de neige fraiche tombée, des conditions météo et de l’horaire. Alors nous devons remettre complètement en question le trajet prévu, et je propose de finir la journée dans un abri que j’avais repéré en plan de secours lors de la préparation de l’itinéraire. Nous viserons donc désormais la maison des ingénieurs du lac Lanoux, située à son extrémité sud. Le contournement du lac par son flanc est nous expose à un vent violent et continu, certaines rafales nous imposant de nous arrêter et nous stabiliser pour éviter d’être jetés à terre.

Nous arrivons dans la zone sud est du lac, qui s’avère très torturée et pleine de barres qu’il nous faut réussir à contourner. Finalement nous prenons le parti de tenter de suivre l’itinéraire de GR qui permettra de trouver les chemins de passage.

Par erreur de lecture d’itinéraire nous descendons un couloir qui nous amène jusqu’à la rive du lac, et regardons s’il n’y a pas moyen de contourner. Mais non, vraiment pas, la surface du lac n’est pas suffisamment gelée pour espérer passer sans trop de risque.

C’est vers 18h à la nuit tombée que nous rejoignons finalement notre destination de repli. Nous dégageons la neige de la porte et trouvons l’abri tel qu’escompté: 12 places dans des lits superposés, une table et deux chaises. Cela fera bien l’affaire après la journée que nous venons de connaître.

La décision s’impose d’elle-même : puisqu’il continue de neiger sans interruption et que nous sommes maintenant bien trop en retard pour espérer boucler le tour par le lac des Bouillouses, il nous faut changer les plans. Nous finirons donc notre boucle en trois jours, en revenant à Porté Puymorens par le vallon au sud du Puig de Font Viva.

Notre parcours

171227 - Raid raquettes en Cerdagne J2

chargement de la carte - veuillez patienter...

171227 - Raid raquettes en Cerdagne J2 42.608970, 1.897566 171227 - Raid raquettes en Cerdagne J2
  • Distance (km) : 14
  • Dénivelé (m) : +920 -820
  • Altitudes (m) : mini 1980, maxi 2470
  • Horaires: départ 8h36, arrivée 17h57

 

3ème jour

Au lever à 7h nous constatons que 30 cm de neige se sont encore déposé durant la nuit.

Nous prenons le départ à 9h, et compte tenu de la nature du terrain nous prenons pour stratégie de tenter de rester sur l’itinéraire du PR. L’épaisseur de neige fraîche nous ralentit fortement et nous prenons alternativement la tête pour faire la trace.

Nous croisons régulièrement des traces d’animaux dans la neige, et tombons presque nez à nez avec ce qui était peut être un izard.

Hormis quelques couloirs d’avalanche que nous franchissons rapidement, nous progressons lentement mais sûrement. Nous atteignons la cabane de Coma Juan vers 11h, et vu ce qu’il reste comme distance nous nous doutons déjà que nous arriverons tardivement.

Lionel parvient à nous maintenir sur l’itinéraire et la suite du parcours s’effectue sans difficulté si ce n’est la quantité de neige qui nous ralentit toujours. Arrivés à Puymorens, nous franchissons le village, et rattrapons le GR 107 qui nous permet de remonter jusqu’au col, notre point de départ. Nous retrouvons la voiture bloquée par la neige, là encore les pelles s’avèrent très utiles.

Au retour, Sandrine nous fait une petite frayeur en faisant une petite erreur de pilotage sur neige, sans pneus neige, et nous faisons un « tout droit » en finissant sur le séparateur central, sans aucune casse heureusement.

Les parents de Lucien sont heureux de nous voir revenir et nous accueillent à nouveau à leur table et à dormir chez eux ce soir là. Nous partageons ensemble autours de notre passion commune de la montagne.

Notre parcours

171228 - Raid raquettes en Cerdagne J3

chargement de la carte - veuillez patienter...

171228 - Raid raquettes en Cerdagne J3 42.574097, 1.899862 171228 - Raid raquettes en Cerdagne J3
  • Distance (km) : 12,2
  • Dénivelé (m) : +385 -610
  • Altitudes (m) : mini 1610, maxi 2140
  • Horaires: départ 8h59, arrivée 16h25

Notre parcours complet

171226-171228 - Raid raquettes en Cerdagne

chargement de la carte - veuillez patienter...

171226-171228 - Raid raquettes en Cerdagne 42.572829, 1.868362 1712286-171228 - Raid raquettes en Cerdagne
Raid raquettes 2016 dans le Néouvielle

Raid raquettes 2016 dans le Néouvielle

Il m’aura fallu beaucoup de temps cette année pour organiser le désormais classique raid en itinérance dans les Pyrénées entre Noël et le jour de l’an. Après avoir étudié un itinéraire dans la région espagnole des Posets, j’ai finalement opté pour le classique Néouvielle. J’ai conçu un itinéraire en autonomie sur 4 jours, qui présente l’avantage de disposer de nombreuses variantes qui permettrons de moduler selon nos envies et les conditions sur le terrain. Lionel ne pourra pas faire partie de l’aventure cette année, tandis que Sandrine participera pour la première fois. J’ai donc prévu quelque chose qui ne soit pas le plus ‘extrême’, j’aimerais que ça lui plaise et qu’elle revienne éventuellement :)

J1 : lundi

Trajet : parking de Barège (1450m)-> Cabane d’Aigues Cluses (2150m)

J’ai passé les fêtes en famille, et ce lundi 26 décembre débute par 4h30 de route depuis la Dordogne jusqu’au Néouvielle. Ajoutez à cela un déjeuner et un horaire de réveil probablement trop tardif, et nous démarrons notre périple depuis le parking de la station de Barèges à 13h38.

L’ambiance cette année est particulière; il manque beaucoup de neige par rapport aux années passées. Les skieurs de la station se contenteront de neige artificielle ! Assez rapidement nous nous éloignons des skieurs pour entrer dans le vallon qui nous donnera accès à la réserve du Néouvielle.

La neige, mais aussi la glace font progressivement leur apparition sur notre trajet.

Nous croisons deux couples qui redescendent, et nous atteignons la deuxième option de couchage sur notre itinéraire, la cabane d’Aigues Cluses. J’avais initialement prévu d’atteindre l’abri de Port Bielh ou celui d’une cabane un peu plus au nord de ce dernier, mais c’était bien trop optimiste compte tenu de notre allure et de l’horaire de départ. Ah oui j’ai oublié de préciser: nos sacs sont lourds. Très lourds. En fait comme toujours en autonomie en hiver, hormis que je n’ai pas prévu de bivouac et que nous dormirons tous les soirs sous un toit, c’est déjà ça.

Le confort est très spartiate, la cabane comporte seulement quelques matelas, et il ne nous sera pas possible de faire un feu ce soir. Heureusement Sandrine a acheté une nouvelle doudoune très chaude sur mes conseils. Nous dînons et nous couchons très tôt, nous allons devoir rattraper demain une partie du retard de cette première journée.

Notre parcours

161226 - Raid raquettes 2016 dans le Néouvielle (J1)

chargement de la carte - veuillez patienter...

161226 - Raid raquettes 2016 dans le Néouvielle (J1) 42.875838, 0.152087 161226 - Raid raquettes 2016 dans le Néouvielle (J1)Sorties associées:161226 : Raid raquettes 2016 dans le Néouvielle
  • Distance (km) : 7
  • Dénivelé (m) : +600
  • Horaires : départ 13h38, arrivée 17h, durée 3h22

J2 : mardi

Trajet : Cabane d’Aigues Cluses (2150m) -> col Hourquette Nère (2465m) -> refuge de Bastan (2240m) -> Lac de l’Oule (1818m) -> col d’Estoudou (2252m) -> abri du Lac d’Aubert (2343m)

Après un réveil matinal mais néanmoins une excellente première nuit, nous partons tandis que le soleil est encore couché. Nous attaquons le vallon en direction du col d’Hourquette Nère. Dans les pentes en face nord, la neige est bien présente et nous ne regrettons pas d’avoir pris les raquettes. En arrivant vers le col, derrière nous le soleil commence à lécher les hauteurs.

Nous passons le col en brassant la neige, et basculons en face sud, totalement sèche. En contrebas, un énième lac. Nous allons cheminer en quasi ligne droite pour aller au refuge de Bastan, et passer par un abri qui était  envisagé pour passé la nuit précédente.

L’abri au pied de la face ouest du Pic de Bastan se compose de deux parties. Il est fort sympathique mais s’avère fermé. Celui de Port Biehl étant un peu hors trajet, nous n’irons pas le voir et ne saurons jamais si la cabane initialement prévue était ouverte :)

Quelques montées et descentes, et quelques lacs plus loin nous atteignons le très sympathique refuge de Bastan. Il est bien situé, la vue est belle, et semble-t-il bien équipé. D’ailleurs, tandis que nous en partons, nous croisons plusieurs personnes qui semblent y monter.

Une longue descente plus tard, nous atteignons le lac de l’Oule, dont nous faisons le tour pour aller rejoindre la montée au col de l’Estoudou. Nous y arrivons tandis que la nuit tombe tout juste. Alors que je constate un problème technique sur mon appareil photo, Sandrine me fait remarquer une fumée au loin, mais je suis semble-t-il trop absorbé ailleurs.

Nous entamons la dernière ligne droite jusqu’à notre objectif final de la journée, l’abri du lac d’Aubert. Nous y arrivons à 19h35, au prix d’une longue journée. Je tente d’ouvrir la porte, impossible. J’en fais le tour, tout est fermé… C’est la nuit, alors nous ne réalisons qu’un peu plus tard qu’il s’agit d’un abribus en pierre (oui oui ..) et que l’abri recherché est à une dizaine de mètres sur le côté. On a tout de même douté quelques minutes à se demander où nous allions bien dormir !

J’avais repéré que des guides emmenaient leurs groupes de ski de randonnée ici, et je comprends pourquoi. Il est très correctement équipé, à l’exception d’un moyen de chauffage ou de cuisine certes, mais très propre, spacieux, avec table et bancs, de bons matelas et couvertures. Nous y passons une très bonne seconde nuit, encore seuls.

Notre parcours

161227 - Raid raquettes 2016 dans le Néouvielle (J2)

chargement de la carte - veuillez patienter...

161227 - Raid raquettes 2016 dans le Néouvielle (J2) 42.852731, 0.209427 161227 - Raid raquettes 2016 dans le Néouvielle (J2)Sorties associées:161226 : Raid raquettes 2016 dans le Néouvielle
  • Distance (km) : 17,3
  • Dénivelé (m) : +1030 -985
  • Horaires : départ 7h25, arrivée 19h35, durée 12h10

J3 : mercredi

Trajet : abri du Lac d’Aubert (2343m) -> Pic de Nouvelle (3091m) -> brèche de Chausenque (2790m) -> refuge de la Glère (2153m)

Ce troisième jour est consacré au sommet de la région, le Pic de Néouvielle ! Nous longeons le lac d’Aubert en passant sur le barrage pour aller rejoindre les faces est du pic.

Nous remarquons au loin un épais nuage qui masque le soleil qui se lève à l’est. Il s’agit en fait de l’incendie démarré hier, qui a pris beaucoup d’ampleur ! Le vent le dégage vers le nord, en dehors de notre itinéraire, tant mieux.

Nous montons dans la pente, qui se redresse assez vite. Derrière nous, l’étendue du lac, le barrage, notre abri caché dans les arbres, et les lacs supérieurs qui commencent à se découvrir.

Nous visons une brèche que je crois être notre prochain point de passage, je monte jusqu’en haut, et constate mon erreur de trajectoire lorsque je vois le couloir qui plonge quasiment à la verticale derrière.

Nous redescendons et franchissons la barre, et s’offre alors à nous une vue directe sur la brèche de Chausenque, qui nous permettra de passer à l’est après avoir été au sommet du Néouvielle.

L’incendie ne faiblit pas, et même s’amplifie. Et comme le vent a cessé, le nuage de fumée s’étend maintenant sur place, si bien que nous sentant nettement la fumée tandis que nous montons.

Une fois parvenus au pied de la brèche, nous nous délestons de l’ensemble de nos affaires non utiles, et repartons avec des sacs légers dans la face nord donnant accès au Pic de Néouvielle.

La pente se redresse jusqu’à devenir raide sur la fin. Nous chaussons les crampons et faisons la dernière partie avec le piolet à la main. Nous profiterons seuls du sommet, il n’y a aucune trace de personnes avant nous et personne ne viendra aujourd’hui. Malheureusement, l’incendie semble être la cause d’un horizon bien bouché et nous ne verrons pas très loin depuis le sommet !

Après ce raid, nous apprendrons qu’il s’agit d’un écobuage qui a mal tourné, et ce sont 300 hectares de bois qui sont partis en fumée !

Nous revenons au pied de la brèche, reprenons nos affaires, et nous montons une pente raide sur une neige qui porte bien.

Au sommet de la brèche de Chausenque, nous découvrons le vallon dans lequel nous allons descendre pour rejoindre le refuge de la Glère. Mais avant cela, une belle pente très raide et chargée en neige nous attend. Nous prenons quelques précautions, et accédons au vallon. Nous passons (encore) à côté de nombreux lacs, et rejoignons le refuge par son chemin d’accès sud-nord, permettant ainsi de ne pas perdre d’altitude, la journée a déjà été longue. D’ailleurs, devinez quoi, nous arrivons encore lorsque la nuit tombe :)

Notre confort va croissant, puisque pour cette dernière nuit en montagne, nous serons dans un refuge très luxueux qui comporte un très beau poêle avec une belle quantité de bois et tous les outils nécessaires. Rapidement il fait chaud dans la pièce de vie, et nous pouvons faire sécher des affaires. Sandrine apprécie, moi aussi.

Notre parcours

161228 - Raid raquettes 2016 dans le Néouvielle (J3)

chargement de la carte - veuillez patienter...

161228 - Raid raquettes 2016 dans le Néouvielle (J3) 42.834962, 0.115185 161228 - Raid raquettes 2016 dans le Néouvielle (J3)Sorties associées:161226 : Raid raquettes 2016 dans le Néouvielle
  • Distance (km) : 10
  • Dénivelé (m) : +1130 -1085
  • Horaires : départ 7h57, arrivée 18h11, durée 10h14

J4 : jeudi

Trajet : refuge de la Glère (2153m) -> parking de Barège (1450m)

J’avais initialement prévu que nous partions du refuge avec des sacs légers pour aller visiter le refuge de Packe et aller au Turon de Néouville, mais nous en décidons finalement autrement. Une alternative moins fatigante dirons nous, puisque nous faisons un réveil (relativement) tardif, et prenons le chemin de la descente à 10h22.

Nous croisons de nombreuses personnes qui montent au refuge pour faire une balade. Assez rapidement sous le refuge la neige disparait et nous finissons sur l’herbe et la route pour rejoindre notre parking de Barèges.

Notre parcours

161229 - Raid raquettes 2016 dans le Néouvielle (J4)

chargement de la carte - veuillez patienter...

161229 - Raid raquettes 2016 dans le Néouvielle (J4) 42.860533, 0.089951 161229 - Raid raquettes 2016 dans le Néouvielle (J4)Sorties associées:161226 : Raid raquettes 2016 dans le Néouvielle
  • Distance (km) : 9
  • Dénivelé (m) : +90 -600
  • Horaires : début 10h22, arrivée 13h28, durée 1h58

Notre parcours complet

161226-161229 - Raid raquettes 2016 dans le Néouvielle

chargement de la carte - veuillez patienter...

161226-161229 - Raid raquettes 2016 dans le Néouvielle 42.835368, 0.115185 161226-161229 - Raid raquettes 2016 dans le NéouvielleSorties associées:161226 : Raid raquettes 2016 dans le Néouvielle
  • Distance (km) : 43,5
  • Dénivelé (m) : +2850 -2850
  • Horaires : début 26 décembre 2016, arrivée 29 décembre 2016, durée 17h38 (sur 4 jours)
Tour du Vignemale et Gavarnie sur 6 jours

Tour du Vignemale et Gavarnie sur 6 jours

Faisant suite à six jours de vacances en famille à Limoges, en Dordogne puis Toulouse, Sandrine et moi avons prévu de profiter de notre présence dans le sud pour aller dans les Pyrénées y faire une randonnée. J’ai identifié le tour du Vignemale, qui présente l’avantage de nous permettre de découvrir également le cirque de Gavarnie où nous ne sommes jamais allés. Et pour une fois, nous prévoyons un itinéraire ‘cool’ et allons suivre le parcours et les étapes normales préconisées.

J’ai envie de voyager léger, ce que nous permettra de dormir en refuge et d’acheter de la nourriture sur le trajet. Alors j’enfile mes chaussures de trail, et me constitue un sac de 4,5 kg hors boisson et nourriture, environ 6 kg avec !

J1 : Pont d’Espagne – Refuge de Baysselance

Trajet : Pont d’Espagne -> Refuge de Baysselance

Après une nuit sur Toulouse, nous arrivons assez tardivement au Pont d’Espagne, d’où nous débutons le périple vers midi. Les touristes sont encore nombreux, et nous les retrouvons au lac, un téléphérique permettant apparemment de s’y rendre sans trop se fatiguer. Le lac constitue le spot idéal pour notre premier déjeuner.
20160826-1318-16.jpgCette première partie d’itinéraire est très verdoyante, et l’odeur des pins présents dans la vallée permet de se sentir tout de suite en vacances. Nous croisons quelques cascades. La montée est globalement très douce tout du long de la journée, et le Vignemale se dévoile maintenant au loin.
20160826-1448-34.jpg
Nous faisons une pause au refuge de la Oulette de Gaube, qui fait face au Vignemale, aux glaciers et une belle prairie où se trouvent des moutons. De là, nous attaquons une montée plus raide permettant de passer le col et d’accéder au refuge de Baysselance (2651m). Nous y arrivons tandis que le soleil commence à baisser à l’horizon. En arrière plan, un sommet caractéristique est visible, il est strié de barres en diagonales et de couleur verte.
20160826-1706-68.jpgDe nombreuses personnes planifient de faire l’un des deux sommets voisins le lendemain, soit le petit ou le grand Vignemale. Et d’ailleurs il y a apparemment la possibilité de louer du matériel sur place.

Notre parcours

160826 - Tour du Vignemale et Gavarnie sur 6 jours (J1)

chargement de la carte - veuillez patienter...

160826 - Tour du Vignemale et Gavarnie sur 6 jours (J1) 42.779334, -0.124283 160826 - Tour du Vignemale et Gavarnie sur 6 jours (J1)Sorties associées:160826 : Tour du Vignemale et Gavarnie sur 6 jours
  • Distance (km) : 13,1
  • Dénivelé (m) : +1275 -105
  • Altitudes (m) : mini 1453, 2716 maxi
  • Horaires: début 12h09, fin 17h20, durée 5h10

J2 : refuge de Baysselance – refuge de Holle (Gavarnie)

Trajet : Refuge de Baysselance -> refuge de Holle (Gavarnie)

Nous démarrons cette seconde journée vers 7h15, et nous sommes les seuls à entamer directement la descente puisque la proximité du Vignemale a attiré tous les autres randonneurs.
20160827-0717-84.jpgA la descente, nous traversons un névé et un pont de neige. Je repense à mon stage terrain montagne du Club Alpin Français durant lequel les instructeurs nous ont rappelé la dangerosité de ce type de passage, souvent mésestimé. Et d’ailleurs nous apprendrons plus tard que quelqu’un est passé à travers le fameux névé et est tombé 3 mètres plus bas, heureusement sans conséquence. Nous basculons dans un vallon où la lumière matinale vient chatouiller les pentes.
20160827-0830-111.jpgAu fond du vallon, nous rejoignons un petit lac formé par un barrage, accessible en voiture. Nous croisons un berger et ses chiens, à la recherche d’une vache égarée. Ses chiens partent en chasse après les marmottes, qui se jouent bien d’eux. Elles les narguent, les chiens courent dans la pente pour les attraper, et les marmottes se réfugient au dernier moment dans leurs tanières après avoir poussé un petit cri.
Nous arrivons à notre destination de la journée, le refuge de Holle (1495m) un peu après midi. Le refuge est très civilisé car situé dans la vallée et accessible en voiture, alors c’est l’occasion de prendre une bonne douche. J’oublie mon altimètre dans la douche et m’en rends compte 45 minutes plus tard, mais il a déjà été volé. Un comble alors que nous n’étions que 4 randonneurs arrivés à cette heure précoce. Le gardien nous indique que des gens sont passés pour se restaurer, ils seront probablement repartis avec ma montre.
Dans l’après-midi nous allons faire une petite balade et découvrons le village de Gavarnie. Nous en profitons pour faire quelques provisions pour les repas de midi des jours suivants. Au passage au retour, Sandrine repère un gros lézard vert, qu’est ce ?
20160827-1734-149.jpgLe refuge sera plein ce soir là, et extrêmement bruyant dans la salle à manger.

Notre parcours

160827 - Tour du Vignemale et Gavarnie sur 6 jours (J2)

chargement de la carte - veuillez patienter...

160827 - Tour du Vignemale et Gavarnie sur 6 jours (J2) 42.739384, -0.022488 160827 - Tour du Vignemale et Gavarnie sur 6 jours (J2)Sorties associées:160826 : Tour du Vignemale et Gavarnie sur 6 jours
  • Distance (km) : 17
  • Dénivelé (m) : +238 -1347
  • Altitudes (m) : mini 1489, maxi 2639
  • Horaires: début 7h18, fin 12h24, durée 5h05

J3 : refuge de Holle (Gavarnie) – Refuge de la Brèche de Rolland

Trajet : refuge de Holle (Gavarnie) -> Refuge de la Brèche de Rolland <-(AR)-> Pic du Tallion

Cette troisième journée devant être un peu plus longue en théorie, nous décollons vers 7h. Depuis le village de Gavarnie, nous approche en fond de vallée et découvrons progressivement le cirque. Sur la base d’un livre de topo que nous avons acheté récemment – Pyrénées, Les randonnées du vertige – j’ai sélectionné et bouturé plusieurs itinéraires proposés pour parcourir le cirque en dehors des sentiers battus. Enfin c’est ce que je croyais tout du moins. Nous prenons un chemin sur le flanc gauche en direction du refuge des Espuguettes, pour s’engager ensuite sur le sentier des Espugues jusqu’à L’Hostellerie du cirque. Nous pensions faire une randonnée vertige, il s’agit en fait d’un chemin bien tracé à la fois sur les cartes et le terrain. Nous sommes déçus de voir que ce topo « randonnées du vertige » n’est pas dans le même esprit de tout les autres. Depuis l’hôtel, nous cheminons doucement au cœur du cirque et contemplons ce lieu époustouflant où nous venons pour la première tous deux.
20160828-0947-220.jpgPour la suite de la randonnée, nous avions prévu un second segment de ‘randonnée vertige’ qui s’avère être certes escarpé, mais c’est en fait la voie normale qui mène au refuge de la Brèche de Roland. Échec sur toute la ligne. J’avais donc anticipé un peu de recherche d’itinéraire, nous ferons finalement le même parcours que la plupart des randonneurs. J’inspecte les faces du cirque, et franchement il est vrai qu’il n’est pas sûr qu’un autre itinéraire de randonnée puisse exister dans ces faces !
20160828-1129-252.jpgUne fois arrivés sur l’étage supérieur du cirque, le refuge de Roland se dévoile au loin.
Nous arrivons au refuge vers 13h, et il y a déjà de très nombreux randonneurs, au refuge ou en train de redescendre par la Brèche de Roland.
20160828-1453-342.jpgLes dortoirs n’ouvrent qu’à 17h – mais pourquoi ? – alors nous prenons un peu de temps pour nous pencher sur le programme du lendemain.
Presque tous les randonneurs sont maintenant rentrés, alors puisque nous sommes encore un peu sur notre faim, nous décidons d’aller faire un sommet voisin, le pic du Tallion – 500m de dénivelé, donné en 3h aller / retour.
20160828-1607-380.jpgNous atteignons le sommet en 1h05, et sur cet horaire un peu décalé par rapport à la foule, nous avons la chance de profiter seuls de la vue au sommet.
20160828-1545-356.jpgNous rentrons en petites foulées et sommes de retour au refuge deux heures après notre départ. Une mer de nuage se lève progressivement dans le cirque de Gavarnie.
20160828-1858-396-Panorama.jpg
Au refuge, les gardiens et d’autres randonneurs nous aident à finaliser un nouveau programme pour le lendemain, beaucoup plus ambitieux que ce que nous avions initialement prévu. La météo annonce des averses probables et surtout du brouillard pour demain alors nous saisissons dans le GPS tous les points importants de notre nouvel itinéraire.

Notre parcours

160828 - Tour du Vignemale et Gavarnie sur 6 jours (J3)

chargement de la carte - veuillez patienter...

160828 - Tour du Vignemale et Gavarnie sur 6 jours (J3) 42.693593, -0.051413 160828 - Tour du Vignemale et Gavarnie sur 6 jours (J3)Sorties associées:160826 : Tour du Vignemale et Gavarnie sur 6 jours
  • Distance (km) : 17,2
  • Dénivelé (m) : +1988 -850
  • Altitudes (m) : mini 1379, maxi 3139
  • Horaires: début 7h09, fin 16h42, durée 9h33

J4: refuge de la Brèche de Rolland – Saint Nicolas de Bujuarelo

Trajet : Refuge de la Brèche de Rolland -> Grotte (?) + Vire des fleurs + vire (?) -> Saint Nicolas de Bujuarelo

Nous démarrons la journée par aller faire un tour au col des Sarradets à côté du refuge. Il nous permet de voir le glacier du Taillon, bien chétif. Nous revenons vers le refuge et tout le cirque de Gavarnie est maintenant pris dans une nappe de nuages, alors nous nous réjouissons d’y être passé la veille. Nous repartons à la brèche de Rolland, et bifurquons vers la gauche cette fois-ci, en longeant la paroi et empruntant un passage de main courante. Le point GPS que nous avons saisi s’avère utile pour retrouver l’entrée d’une grotte. L’entrée est barrée, nous passons outre, et rapidement nous trouvons le sol glacé et des stalagmites de glace. Sandrine m’attend dans la salle principale tandis que je pousse l’exploration sur une centaine de mètres.
20160829-0848-478.jpgSortis de la caverne, nous accédons à une première plaine verdoyante en franchissant quelques lapiaz.
20160829-0931-497.jpgNous atteignons une petite plaine où réside un petit cour d’eau et poussent de jolies fleurs blanches.
20160829-0948-505.jpg
Puis descendons dans un bassin assez lunaire qui contraste avec la section précédente !
20160829-0959-521.jpgLe champ de lapiaz qui suit sera relativement long à franchir, et il nous donne accès au début de la vire des fleurs, que nous trouvons plus facilement que je ne l’appréhendais.
20160829-1026-527.jpgSur cette vire des fleurs, nous croiserons deux personnes, mais presque aucune fleur. Sûrement n’est-ce pas la bonne saison. Le brouillard omniprésent disparaît et laisse apparaître parfois des verticales incroyables et un cadre somptueux.
20160829-1225-577.jpgA la sortie de la vire, nous franchissons une belle plaine d’herbe, où se dessine comme une tête d’animal.
20160829-1247-593.jpgSur le trajet, nous croisons de nombreux animaux : troupeaux d’izoards, des marmottes en nombre et un grand rapace qui vole au dessus de nous. Manifestement il ne doit pas y avoir grand monde qui passe par là. Nous repartons à l’assaut d’un col protégé par un pierrier interminable.
20160829-1336-612.jpgAu col, après quelques errements, nous trouvons le départ d’une vire qui serpente et joue les montagnes russes.
20160829-1424-628.jpgLa vire nous dépose en haut d’un beau vallon désert, très rocheux au début, puis rapidement assez vert.
20160829-1446-635.jpg L’itinéraire de descente, pourtant fortement marqué sur la carte n’est pas visible sur le terrain. La direction étant évidente nous cheminons vers la vallée.
20160829-1551-649.jpgArrivés au niveau d’un ensemble de falaises qui barrent l’accès, il n’y a toujours pas trace de l’itinéraire de descente, et ce n’est pas faute de le chercher. La carte le situe non loin des gorges de la rivière, et nous montre aussi que les falaises sont bien moins présentes en rive droite. Et quel paradoxe, c’est sur la portion d’itinéraire qui semblait la plus évidente sur la carte, avec un tracé très épais, que nous allons devoir chercher notre itinéraire dans un terrain scabreux.
Nous prenons le temps de la réflexion et inspectons le terrain, sans comprendre où passe ce fichu itinéraire, puis décidons que nous allons désescalader la quinzaine de mètres de rocher dans le fond de la gorge afin d’accéder aux pentes herbeuses en rive droite, où nous sommes censés croiser l’itinéraire. Le passage est facile, mais très exposé car la mousse est très glissante, et nous ne sommes évidemment pas équipés, alors nous prenons notre temps.
20160829-1652-672.jpgEnfin libérés, nous hâtons la descente dans l’herbe et la forêt. Sauf que je découvre que nous arrivons à nouveau au dessus d’une nouvelle barre rocheuse. Heureusement, nous trouvons comment la contourner par la droite, et repartons à la descente.
20160829-1723-675.jpg
Nouvelle déconvenue, une autre série de barres se présente à nous, et cette fois-ci il n’est pas question de descendre dans le lit de la rivière car il y a maintenant de l’eau, et que nous ne voyons pas clairement si nous pourrons franchir l’ensemble des vasques. Un point carto et gps plus tard, nous décidons de cheminer à iso altitude sur la gauche afin de trouver peut-être le fucking itinéraire présent sur la carte. Et bingo, finalement, nous le croisons et allons l’emprunter jusqu’en bas de la vallée.
Nous arrivons vers 18h au refuge Saint Nicolas de Bujuarelo, où le gardien nous confirme que l’itinéraire est bien visible à la montée mais très difficile sinon impossible à trouver à la descente. Nous confirmons. Nous buvons notre meilleure pinte de bière (3€, viva Espana) de la randonnée. Nous sommes seuls dans le grand dortoir avec sanitaires et douches rien que pour nous.

Notre parcours

160829 - Tour du Vignemale et Gavarnie sur 6 jours (J4)

chargement de la carte - veuillez patienter...

160829 - Tour du Vignemale et Gavarnie sur 6 jours (J4) 42.658129, -0.052271 160829 - Tour du Vignemale et Gavarnie sur 6 jours (J4)Sorties associées:160826 : Tour du Vignemale et Gavarnie sur 6 jours
  • Distance (km) : 20,3
  • Dénivelé (m) : +942 -2133
  • Altitudes (m) : mini 1368, maxi 2790
  • Horaires: début 7h17, fin 18h11, durée 10h54

J5 : Saint Nicolas de Bujuarelo -> Banos de Panticosa

Trajet : Saint Nicolas de Bujuarelo -> Banos de Panticosa

L’itinéraire démarre par une portion de chemin et de route forestière en pente douce et pas très intéressante, puis nous accédons à un vallon d’herbe sèche, rempli de vaches et de marmottes.
20160830-1007-689.jpgUn virage plus tard, l’itinéraire se redresse et nous mène à un col en fond de vallon. Sur le trajet, et de manière assez surprenante, nous choisissons le seul instant sans soleil pour aller piquer une tête dans un beau lac émeraude au pied du col. Inutile de dire qu’on n’y reste pas longtemps.
20160830-1409-703.jpgUne fois passé le col, démarre une très longue descente agrémentée de nombreux lacs, jusqu’à la ville thermale de Banos de Panticosa.
20160830-1523-714.jpgLes personnes présentes sont rares et le  nombre de bâtiments à l’abandon élevé, nous ressentons un certain malaise dans ce lieu.

Notre parcours

160830 - Tour du Vignemale et Gavarnie sur 6 jours (J5)

chargement de la carte - veuillez patienter...

160830 - Tour du Vignemale et Gavarnie sur 6 jours (J5) 42.762443, -0.233545 160830 - Tour du Vignemale et Gavarnie sur 6 jours (J5)Sorties associées:160826 : Tour du Vignemale et Gavarnie sur 6 jours
  • Distance (km) : 21,6
  • Dénivelé (m) : +1336 -1013
  • Altitudes (m) : mini 1323, maxi 2555
  • Horaires: début 8h17, fin 16h07, durée 7h50

J6 : Banos de Panticosa -> Pont d’Espagne

Trajet : Banos de Panticosa -> Pont d’Espagne

Le sentier du GR démarre immédiatement par une pente à l’arrière du refuge, passe auprès de nombreux lacs, et nous mène au col du Port de Marcadau qui constitue la frontière avec la France.
20160831-1038-757.jpgNous marquons la pause pour le déjeuner au refuge de Wallon, et rentrons tranquillement au pont d’Espagne.

Notre parcours

160831 - Tour du Vignemale et Gavarnie sur 6 jours (J6)

chargement de la carte - veuillez patienter...

160831 - Tour du Vignemale et Gavarnie sur 6 jours (J6) 42.801316, -0.223503 160831 - Tour du Vignemale et Gavarnie sur 6 jours (J6)Sorties associées:160826 : Tour du Vignemale et Gavarnie sur 6 jours
  • Distance (km) : 21,2
  • Dénivelé (m) : +1237 -1193
  • Altitudes (m) : mini 1394, maxi 2541
  • Horaires: début 7h20, fin 13h49, durée 6h29

Parcours total

160826-160831 - Tour Vignemale Gavarnie

chargement de la carte - veuillez patienter...

160826-160831 - Tour Vignemale Gavarnie 42.773730, -0.146513 160826-160831 - Tour Vignemale GavarnieSorties associées:160826 : Tour du Vignemale et Gavarnie sur 6 jours
  • Distance (km) : 110,5
  • Dénivelé (m) : +7010 -7010
  • Altitudes (m) : 1323 mini, 3139 max
  • Horaires : début 26 août 2016 12:09, fin 31 août 2016 13:49, durée 6 jours
Raid de 4 jours sur l’Aneto dans les Pyrénées

Raid de 4 jours sur l’Aneto dans les Pyrénées

Cette année encore, mon frère et moi renouvelons le traditionnel raid de la dernière semaine de l’année. Sa semaine de congés imposés entre noël et le nouvel an, et la proximité des Pyrénées depuis Toulouse fixe le cadre.

Toujours plus haut, toujours plus loin. C’est le plan, puisque nous tablons sur 5 jours de raid en autonomie totale dans les Pyrénées, avec un passage par le point culminant de la chaîne : l’Aneto  – 3404m. Et pour la première fois l’entrée, pour mon frère, dans le monde de l’alpinisme.

Nos sacs sont exceptionnellement lourds, mais je ne saurai dire combien puisque nous n’avions aucune balance au départ. Mais imaginez: tente hivernale (3,2kg), duvet hivernal (2kg), tapis de sol, un brin de corde à double de 55m (2,6kg), kit de sécurité sur glacier, piolet, crampons (1kg), raquettes à neige, vêtements d’hiver, matériel de cuisine, nourriture pour 5 jours, etc.

Jour 1 : montée au refuge

Trajet : Llanos del Hospital -> Refuge de la Rencluse

20151226-1439-11.jpgMalheureusement Lionel n’est plus au niveau de forme suffisant et tire la langue

Notre parcours

151226 - Raid de 4 jours sur l'Aneto dans les Pyrénées (J1)

chargement de la carte - veuillez patienter...

151226 - Raid de 4 jours sur l\'Aneto dans les Pyrénées (J1) 42.669324, 0.650768 151226 - Raid de 4 jours sur l\'Aneto dans les Pyrénées (J1)Sorties associées:151226 : Raid de 4 jours sur l\'Aneto dans les Pyrénées
  • Distance (km) : 6,5
  • Dénivelé (m) : +415 – 36
  • Altitudes :
  • Horaires : début 14h30, fin 16h54, durée : 02h24

Jour 2 : l’aneto par la voie normale (N)

Trajet : refuge de la Rencluse -> Aneto

Aneto : Par le refuge de la Rencluse (Voie Normale) (PD-. II)

20151227-0858-49.jpg

20151227-0920-63.jpg

 

20151227-1137-86.jpg

20151227-1405-112.jpg

 

20151227-1433-130.jpg

20151227-1451-142.jpg

20151227-1644-174.jpg

20151227-1644-177.jpg

20151227-1732-209-Panorama.jpg

Notre parcours

151227 - Raid de 4 jours sur l'Aneto dans les Pyrénées (J2)

chargement de la carte - veuillez patienter...

151227 - Raid de 4 jours sur l\'Aneto dans les Pyrénées (J2) 42.631234, 0.656605 151227 - Raid de 4 jours sur l\'Aneto dans les Pyrénées (J2)Sorties associées:151226 : Raid de 4 jours sur l\'Aneto dans les Pyrénées
  • Distance (km) : 8,4
  • Dénivelé (m) : +1412 -85
  • Altitudes (m) : mini 2088, maxi 3418
  • Horaires : début 06h27, fin 16h42, durée : 10h14

Jour 3 : descente en vallée par la face sud

Trajet : Aneto -> Cabane de Quillon

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Notre parcours

151228 - Raid de 4 jours sur l'Aneto dans les Pyrénées (J3)

chargement de la carte - veuillez patienter...

151228 - Raid de 4 jours sur l\'Aneto dans les Pyrénées (J3) 42.627694, 0.636177 151228 - Raid de 4 jours sur l\'Aneto dans les Pyrénées (J3)Sorties associées:151226 : Raid de 4 jours sur l\'Aneto dans les Pyrénées
  • Distance (km) : 13,8
  • Dénivelé (m) : +321 -1919
  • Altitudes (m) : mini , maxi
  • Horaires : début 09h17, fin 17h09, durée :

Jour 4 : jonction et retour

Trajet : Cabane de Quillon -> Llanos del Hospital

20151229-1129-366.jpg

Notre parcours

151229 - Raid de 4 jours sur l'Aneto dans les Pyrénées (J4)

chargement de la carte - veuillez patienter...

151229 - Raid de 4 jours sur l\'Aneto dans les Pyrénées (J4) 42.650488, 0.575752 151229 - Raid de 4 jours sur l\'Aneto dans les Pyrénées (J4)Sorties associées:151226 : Raid de 4 jours sur l\'Aneto dans les Pyrénées
  • Distance (km) : 13,2
  • Dénivelé (m) : +520 -546
  • Altitudes (m) : mini , maxi
  • Horaires : début 7h57, fin 12h48, durée :

En synthèse

151226-151229 - Randonnée autours de l'Aneto

chargement de la carte - veuillez patienter...

151226-151229 - Randonnée autours de l\'Aneto 42.631635, 0.657635 151226-151229 - Randonnée autours de l\'AnetoSorties associées:151226 : Raid de 4 jours sur l\'Aneto dans les Pyrénées
  • Distance (km) : 42,12
  • Dénivelé (m) : +2680 -2680
  • Temps : 4 jours
la Réunion : 7 jours de trek (partie 1)

la Réunion : 7 jours de trek (partie 1)

Jour 1: St Denis – Gîte de la roche Ecrite

Trajet : St Denis -> Gîte de la roche Ecrite

  • Dénivelé: +1800m -173m
  • Distance: 18 km

 

20150830-0943-5.jpg

20150830-1405-33.jpg

20150830-1106-28.jpg

Jour 2: Roche Ecrite – Aurère

Trajet : Gîte <-> Roche Ecrite (A/R) -> Dos d’Ane -> Aurère

  • Dénivelé: +1360m -2240m
  • Distance: 31,5 km

20150831-0616-50.jpg

20150831-1728-250.jpg

20150831-1659-238.jpg

20150831-1651-230.jpg

20150831-1542-209.jpg

20150831-1456-201.jpg

20150831-1246-184.jpg

20150831-1115-148.jpg

20150831-0939-128.jpg

20150831-0638-78.jpg

20150831-0632-71.jpg

20150831-0616-51.jpg

Jour 3 : Marla

Trajet : Aurère -> Marla

  • Dénivelé: +1540m -810m
  • Distance: 20,5 km

 

20150901-0747-269.jpg

20150901-0942-286.jpg

20150901-1116-296.jpg

20150901-1138-297.jpg

20150901-1427-313.jpg

20150901-1548-329.jpg

Jour 4: Cilaos

Trajet : Marla -> Cilaos

  • Dénivelé: +900m -1260m
  • Distance: 12,5 km

 

20150902-0815-344.jpg

20150902-0841-346.jpg

20150902-1102-370.jpg

20150902-1141-381.jpg

Jour 5 : Piton des Neiges

Trajet : Cilaos -> Gîte du Piton des Neiges <-> Piton des Neiges (A/R)

  • Dénivelé: +2100m -770m
  • Distance: 17km

 

20150903-0900-412.jpg

20150903-1156-424-Panorama.jpg

20150903-1158-436.jpg

20150903-1506-454.jpg

20150903-1511-456.jpg

20150903-1952-527.jpg

Jour 6 : Gîte du Belouve

Trajet : Gîte du Piton des Neiges <-> Piton des Neiges (A/R) -> Gîte du Belouve

  • Dénivelé: +670m -1590m
  • Distance: 15 km

 

20150904-0611-566.jpg

20150904-0628-594.jpg

20150904-0938-607.jpg

20150904-1109-616.jpg

20150904-1122-622.jpg

Jour 7 : A/R Trou de Fer – Hellbourg

Trajet : Gîte du Belouve <-> Trou de Fer (A/R) -> Hellbourg

  • Dénivelé: +250m -740m
  • Distance: 11,5 km

 

20150905-0727-642-Panorama.jpg

20150905-0842-648.jpg

20150905-0937-663.jpg

20150905-0945-674.jpg

20150905-1212-699.jpg

Notre parcours complet

  • Distance (km) : 130
  • Dénivelé (m) : +8480 -7710
  • Altitudes (m) :
  • Horaires : durée 7 jours
150830 - Tour des cirques de la Réunion

chargement de la carte - veuillez patienter...

150830 - Tour des cirques de la Réunion -21.099609, 55.479584 150830 - Tour des criques de la RéunionSorties associées:150830 - La Réunion : 7 jours de trek (partie 1)
Raid ski rando dans le Vignemale au refuge Wallon

Raid ski rando dans le Vignemale au refuge Wallon

J1 : montée au refuge Wallon

Pont d’espagne (1460m) -> Refuge du Clot (1550m) -> Refuge Wallon (1875 m)

20131226-1658-24

Notre parcours

  • Distance (km) : 7,6
  • Dénivelé (m) : +485 -112
131226 - refuge Wallon

chargement de la carte - veuillez patienter...

131226 - refuge Wallon 42.819911, -0.194750 131226 - refuge WallonSorties associées:160826 : Tour du Vignemale et Gavarnie sur 6 jours131226 : Raid ski rando dans le Vignemale au refuge Wallon

J2 : La Cardinquère (2512m)

20131227-0826-28

20131227-0853-51

20131227-0949-67

20131227-1429-117Notre parcours

131227 - La Cardinquère

chargement de la carte - veuillez patienter...

131227 - La Cardinquère 42.833319, -0.192765 131227 - La CardinquèreSorties associées:131226 : Raid ski rando dans le Vignemale au refuge Wallon

J3 : vallon et retour

Retour

20131228-1132-156

Notre parcours

131228 - Vers le Lac d'Aratille

chargement de la carte - veuillez patienter...

131228 - Vers le Lac d\'Aratille 42.806768, -0.183892 131228 - Vers le Lac d\'AratilleSorties associées:131226 : Raid ski rando dans le Vignemale au refuge Wallon

Portraits

20131228-1130-152