Mon kit photo ‘montagne’

Le kit photo que j’emmène généralement en montagne est composé comme suit.

Boitier photo : Olympus OM-D E-M1 mk2
Zoom transtandard : Olympus 12-40mm f2.8
Objectif zoom ultra grand angle : Panasonic 7-14mm f4
Objectif pancake lumineux : Panasonic 20mm f1.7
Système de fixation au sac : Peak Design Capture Pro + Leash

Matériel

A de rares exceptions près, c’est mon boitier Olympus OM-D E-M1 mk2 qui me suit en sortie.

  • Il est ‘weatherproof’, c’est à dire résistant à la poussière, l’eau et le froid, en plus d’être globalement costaud. Il prend d’ailleurs régulièrement des coups, et tout le monde me demande : « tu n’as pas peur de l’abimer ? ». En fait non, et d’ailleurs de mon point de vue un appareil est fait pour être sorti. Au fond du sac, il ne prendrait que rarement des photos.
  • La qualité des photos est bon voir excellent, le capteur micro 4/3 m’apparaît être le compromis idéal entre qualité des photos et le poids/encombrement du boitier mais aussi et surtout du parc optique.

Je dispose d’un second boitier, un Olympus OM-D E-M1, premier du nom.

 

Olympus OM-D E-M1.jpgOlympus OM-D E-M1 - Top.jpg

 

Mon objectif préféré en montagne est le Olympus 12-40mm F2.8. Il offre une excellente qualité d’image, une construction solide et ‘weatherproof’, une plage de focale transtandard de 24-80mm (équivalent 24×36) et une ouverture fixe de 2.8 ! Il permet donc les photos au levé du jour, du grand angle et quelques portraits sympas. Le prix à payer pour tout cela est néanmoins de 382g. Mais allez comparer avec un objectif reflex équivalent et vous comprendrez le gain de poids. Si le poids est véritablement un souci, alors je peux parfois faire l’impasse sur cet objectif au profit de focales fixes.

Lumix-G Vario 7-14mm F4.0 Asph.jpgLorsque j’en ai fait l’acquisition, je ne m’imaginais pas que je l’utiliserai autant. Car il s’agit là d’une plage de focale assez extrême : 14-28mm en équivalent 24×36 ! En fait c’est parfaitement adapté à toutes les situations durant lesquelles j’ai le nez collé à une paroi, qu’elle soit rocheuse, neigeuse ou de glace, mais également pour saisir les vastes panoramas qui s’offrent en montagne. Une fois la bête maîtrisée, car l’usage de ce type de grand angle n’est pas toujours aisé, alors j’aime les images qui peuvent en sortir. Il ouvre à F4 constant, ce qui est suffisant pour mon usage alors je n’irai pas investir dans le modèle pro de chez Olympus, plus lourd par ailleurs.

Seules ombres au tableau, des bords flous dans les plus extrêmes focales et une tendance au flare lorsque le soleil est dans l’axe. Et par ailleurs il n’est pas tropicalisé.

Il pèse 300g, et là encore une fois c’est à la fois beaucoup, et peu comparé à ce type d’objectif en gamme reflex.

Lumix-20mm f1.7.jpg

Une petite merveille que cet objectif, si la focale correspond au besoin évidemment. Vu son poids, 87g, j’hésite peu lorsque je pense en avoir l’usage. Il me permet de saisir de beaux paysages – il offre un très bon piqué et rend très bien les couleurs – mais aussi et surtout quelques portraits et photos en très faible luminosité.

Olympus-45mm 1.8.jpgLA focale à portrait, avec son ouverture de 1.8 et sa focale de 90mm (eq.) et puisqu’il ne pèse rien – 116g.

Je l’emporte parfois en lieu et place d’un zoom, de préférence dans en kit comprenant :

  • Le 7-14mm f4
  • Le 20mm f1.7
  • Le 45mm f1.8

Avec cela, pour un poids de 300 + 87 + 116 = 503g, je couvre une plage assez large de 7 à 45mm avec des faibles ouvertures !

Olympus-75mm 1.8.jpgCelui là, il est bien rare que je l’emmène en montagne. Son poids de 305g est trop élevé pour une optique aussi spécifique, avec une focale fixe de 150mm (eq.) !

Je l’utilise principalement pour des portraits et comme téléobjectif lors de balades photo.

Peak Design-Capture Pro.jpgBeaucoup de ceux qui me croisent en montagne me demandent : « c’est quoi ce système ? » ou « comment tu fais pour fixer ton appareil sur la bretelle ? ». La réponse, Capture Pro de Peak Design.

C’est pas donné, mais je le recommande. J’en ai fait l’acquisition il y a bien longtemps pendant une campagne de crowdfunding, et depuis je n’ai jamais été déçu. Ce que cela apporte ? Un appareil photo que je suis toujours prêt à dégainer, rapidement, d’une seule main même.

Le plateau, que je prends en format ‘mirorless’ donc moins profond, est au format Arca Swiss, et compatible avec toutes mes rotules.

 

Et pour sécuriser mon appareil, je l’attache à mon sac à dos par un astucieux système du même constructeur. L’appareil peut facilement être libéré de sa sangle si nécessaire.Peak Design-Leash-and-cuff.jpg

Induro-CT014.jpgUne bonne découverte que cette marque ! Le rapport qualité prix est très bon pour ce trépied léger (1kg) qui se déploie tout de même à 140 cm.

Je lui couple généralement la tête Cirui C10 pour un ensemble homogène et léger.

 

Mon premier trépied, très complet avec sa colonne inclinable qui permet de faciliter la photo en macro, mais un peu lourd néanmoins – 1,7 kg. Vanguard-Alta Pro 283CT.jpgJ’ai été un peu déçu par le système de fixation de l’inclinaison de la colonne, qui présente maintenant des signes de faiblesse et se verrouille mal.

Vanguard-ABH 120K.jpgMa rotule ‘heavy duty’, 410 g.

Sirui-C10.jpgUne rotule au bon rapport qualité prix, et très légère : 200g.

Singh-Ray Vari-ND (thin, 77mm)

Singh Ray-Vari-Nd Thin 77mm.jpgLe top du filtre ND variable, mais à choisir je le prendrais en version normale et pas ‘thin’. J’avais initialement pris cette version pour éviter le vignettage lorsque je bricole un système et monte ce filtre devant mon objectif Panasonic 7-14mm f4 qui ne comporte pas de pas de vis.
Ce type de filtre est très utile lors d’une session strobist pour permettre dans un premier temps la mise au point en environnement sombre, puis appliquer le niveau de ND souhaité.

 

 

Hoya-NDx32 Pro1 Digital (77mm)

Hoya-NDx32 Pro1 Digital 77mm.jpgUn filtre ND de 5 stops, me permettant de faire des combinaisons de filtres ND pour aller encore plus loin en filtrage de lumière.

 

 

 

 

Marumi-DHG Super Circular P.L.D (77mm)

Marumi-DHG 77mm Super Circular P.L.D.jpgUn filtre polarisant circulaire, de très grande qualité.

 

 

 

 

Stepdown rings

StepUp rings.jpgJe prends tous mes filtres, la plupart très couteux, dans une taille unique (77m) et adapte ensuite avec des adaptateurs stepdown suivant le diamètre de mes objectifs, tous différents ou presque !

Tous mes flashs sont manuels et simples, pour contenir le coût.

Cactus v5

Cactus V5 TransceiverJ’utilise la système de déclenchement à distance Cactus v5, un module sur l’appareil photo, et un autre sur chacun des flashs à déclencher. Il fait ‘peu de choses’ mais il le fait bien. J’apprécie le fait de pouvoir sélectionner depuis le maître le ou les flashs à déclencher et sa fiabilité.

 

 

 

 

 

Godox V850

Godox-V850.jpgLa rolls de mes flashs, il s’agit d’un modèle un peu unique qui fonctionne sur batterie Li-Ion, ce qui lui assure une autonomie de plus de 300 flashs !

 

 

 

 

 

 

 

Yongnuo YN 560

Yongnuo-YN560.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Yongnuo YN 460 II

Yongnuo-YN460-II.jpg

Phottix-Octobox 110cm.jpg

Parapluie blanc

Soft box

Snoot