9 May 2015

Le Pic Ponsin, par les rampes diagonales

Pour cette seconde journée de notre week-end prolongé, nous avons sélectionné une course du topo “Vertiges d’en haut – Courses et randonnées insolites en Dauphiné” que son auteur désigne comme “l’une des plus belles [..] de cet ouvrage” :

L’équipe de se compose de Mickaël B., Gaëlle C., Sandrine P. et moi-même.

Nous arrivons de Grenoble et démarrons vers 11h, ce qui nous laisse de la marge puisque la course est donnée en 4h50, tout en sachant que nous mettrons plus de temps que cela, Gaëlle n’étant pas encore rodée à ce type de course et terrain.

20150509-2040-385.jpg

Nous avançons à allure correcte et rejoignons le départ de la rampe à 12h où nous choisissons de nous encorder pour le reste de la course.

20150509-1200-182.jpg

20150509-1305-185.jpg

Nous progressons sans difficulté sur cette rampe d’une grande logique. L’exposition est présente, et l’on protège quelques passages. Quelques pas nécessitent de poser les mains pour des pas d’escalade côtés dans le 3.

20150509-1319-194.jpg

20150509-1319-190.jpg

Nous déjeunons dans les rampes et accédons au col vers 15h. Nous pensons alors être sur le sommet – une vérification d’altimètre nous aurait révélé le contraire.

20150509-1502-252.jpg

Nous entamons le chemin de descente, d’abord dans les pentes NE qui partent du sommet mais cela ne passe pas. Nous tentons ensuite en partant tout droit dans la gorge, mais nous nous rendons à l’évidence, ce n’est pas non plus par là.

20150509-1556-277.jpg

Nous rebroussons donc chemin et remontons au col, il est maintenant 16h45. Nous avons maintenant compris notre erreur de positionnement. L’itinéraire prévu doit nous amener au sommet mais Gaëlle souhaite arrêter là et prendre le chemin de descente le plus simple. Alors Mickaël et Gaëlle restent ensemble au col, tandis que Sandrine et moi faisons un aller-retour express au sommet. Pour être plus rapide nous ne nous encordons pas, et gérons avec prudence quelques passages d’escalade exposés.

20150509-1704-297.jpg

Nous atteignons enfin le sommet, et l’on profite rapidement de la vue qui s’offre à nous.

20150509-1702-288.jpg

A 17h30 nous sommes de retour au col et nous entamons la descente par des pentes herbeuses assez raides. Il faut rechercher quelque peu son itinéraire mais cela se gère relativement facilement.

20150509-1729-301.jpg

Arrivé au pied des escarpements, nous traversons pour aller rejoindre le col de Posterlette à 19h30.

20150509-1955-374.jpg

Nous rejoignons la voiture à 20h30, et nous rentrons pour Grenoble.

Notre parcours

  • Distance (km) : 11,1
  • Dénivelé (m) : +850 -850
  • Altitudes (m) : mini 1589 , maxi 2362
  • Horaires : début 10h53 , fin 20h29

1 Comment

  1. Une randonnée qui mérite bien le terme de Vertige, dans le plus beau des massifs pour moi, le Devoluy, avec ses superbes montagnes sableuses qui nous font nous sentir ailleurs, loin… de la grimpe, de la recherche d’itinéraire, du gaz, quelques glissades, des pierres qui volent, un magnifique paysage, et surtout trois compagnons aussi amoureux des grands espaces, tous les ingrédients étaient réunis pour vivre une belle petite aventure ;)

    Reply

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Autres sorties …

Randonnées ‘du vertige’ en Espagne

Randonnées ‘du vertige’ en Espagne

Durant nos deux semaines de vacances cet été, nous allons voir la famille à Limoges et en Dordogne, mais avant cela nous prévoyons une petite escapade sportive. Alors nous avons cherché ce que nous pourrions faire avec Eva, qui a maintenant 9 mois. Après avoir...

Voyage au Perou

Voyage au Perou

Un beau voyage de deux semaines au Perou avec mon ami Fred.