20 février 2016

Première sortie CAF d’initiation à la cascade

Les conditions en glace sont désespérément mauvaises cette année, mais l’envie de toucher le glaçon nous tiraille et nous avons constaté qu’il y a bien quelques cascades à grimper en Italie. Alors nous déplaçons notre sortie initialement prévue à la Grave et partons pour Cogne, avec un camp de base à l’incontournable gîte du Belvédère !

Il s’agit de ma première sortie d’initiation à la cascade de glace organisée avec le CAF IDF. L’équipe se compose de Bertrand, Georges, et moi-même comme encadrants et Elie, Mehdi, Julien, Ghita, Sophie, Pierre-Franck vont découvrir la glace.

Jour 1 : Mise en jambe

La première journée est dédiée à l’apprentissage de la théorie mais surtout à de la mise en pratique sur des longueurs en couenne. Après avoir tenté de grimper dans les cascades du lit de la rivière sur la route en partance vers Lillaz, mais elles n’étaient absolument pas en conditions, nous rebasculons donc sur la traditionnelle Cascade de Lillaz, nous n’aurons pas le temps d’aller chercher dans les vallées.

Et puisqu’il est déjà tard, nous parions sur le fait que la plupart des cordées seront déjà engagées avant nous. Ce qui est plus ou moins la cas, des nouveaux grimpeurs arriverons tout le long de la journée. Nous posons 4 lignes de grimpe, dans la cascade et sur la cascade artificielle de la partie gauche.

20160220-1029-3.jpgNous nous assurons que tout le monde sera capable de partir demain dans des grandes voies et maîtrise donc le minimum requis des techniques dont le rappel.

20160220-1252-15.jpg

Le soir, de retour au gîte, j’en profite pour récolter les informations sur les cascades auprès des nombreux autres grimpeurs présents.

Jour 2 : Première cascade

Pour cette première cascade, et cette journée du dimanche sans contrainte d’arrivée la veille ou de départ, nous avons sélectionné une voie de belle longueur et ambiance, mais de très faible difficulté, dans la vallée de Valnontey. Aujourd’hui je serai avec Ghita et Elie.

Nous ne sommes pas les premiers mais n’avons qu’une seule cordée présente devant nous, nous nous engageons dans ses pas.

20160221-0954-60.jpg

La cascade de compose de quelques sections un peu redressées, largement entrecoupées de grandes pentes de neiges, le tout pour 6 longueurs effectives.

20160221-1121-68.jpg

Le tout est enchâssé entre les rochers, pour une ambiance un peu goulotte sur certains passages. Tout l’après-midi, les pentes exposées sud prennent le soleil et de belles avalanches se déclenchent spontanément. Nous apprécions de grimper en face nord, évidemment :)

20160221-1242-86.jpg

Jour 3

Pour cette troisième journée, nous avons évidemment la contrainte de l’horaire de retour sur Paris. Alors nous choisissons l’une des cascades à l’entre du vallon de Valeille, dans un niveau toujours très modéré. Je serai encordé avec Sophie et Pierre-Franck.

Nous nous engageons avec quelques cordées déjà devant nous. Et nous sommes encore rejoins par de multiples cordées. La conséquence du peu de cascades en conditions. L’une des cordées a fait l’erreur d’oublier un brin de corde – sic. Alors il partirons sur un unique brin, en faisant de multiples longueurs de 30 mètres. Nous les envoyons en premiers.

Nous abordons le début de la cascade par une grande vire, plutôt herbeuse.

20160222-0744-178.jpg

Un petit pas de désescalade nous permet de mettre pied sur le début de la cascade proprement dite.

20160222-0919-183.jpgEn vue la section la plus raide de notre séjour.

20160222-0920-186.jpg

Malheureusement une autre cordée, par ailleurs très cordiale et essayant de bien faire les choses, vient superposer ses cordes avec les nôtres et ma cordée doit finalement attendre qu’ils nous aient complètement doublés. Nous perdons énormément de temps dans ce passage. A partir de là, nous courrons après le temps, nous nous étions donné comme objectif un départ du gîte entre 14 et 15h.

20160222-1047-192.jpg

Nous enchaînons les longueurs, je suis très à l’aise dans ce niveau de difficulté, je fais en sorte d’être rapide et de coller à la cordée de devant. Nous finirons tous aussi proches qu’il est possible.

20160222-1229-201.jpg

Malgré tout, nous avons un peu glissé sur les horaires, nous étions trop nombreux dans cette cascade. Ou nous aurions dû nous lever plus tôt. Une fois rentrés et changés au gîte, nous reprenons la route pour Paris, vers 15h45.

Et je ne regrette pas d’être parti, je craignais un peu pour les conditions, il s’agit d’un très bon week-end. Les participants ont semble-t-il été enchantés et ont pu évoluer dans de belles cascades, l’un d’entre eux a même pu faire une longueur facile en tête.

Plan de situation

Chargement de la carte, merci de patienter...

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Autres sorties …