23 April 2016

Erreur de secteur à Castelviel dans les Calanques

Mickaël et moi avions prévu de longue date un week-end d’alpinisme, mais la météo est très mauvaise sur l’ensemble des Alpes. Je rejoins Mickaël sur Grenoble vendredi soir et nous prenons la décision de basculer sur le sud de la France où il va faire beau.

Samedi

Alors samedi matin nous prenons la voiture depuis Grenoble en direction des calanques de Marseille, avec pour objectif d’aller faire de la grande voie en terrain d’aventure.

Durant le trajet, nous sélectionnons un ensemble de voies, la plupart dans les secteurs du Devenson et Castelvieil, les deux spots locaux pour le terrain d’aventure. Vu l’heure à laquelle nous arrivons sur place, Castelvieil apparaît plus adapté car comportant à priori moins de marche d’approche. Nous sélectionnons la voie “Trois œufs de la mouette inquiète”, en 6 longueurs avec un niveau max en 5c. Un niveau que nous voulons abordable car ni Mickaël ni moi n’avons grimpé en salle ces derniers mois. Alors, s’agissant de terrain d’aventure sur une voie non équipée, cela nous suffira bien. Nous prenons copie sur appareil photo et mobile de toutes les pages du secteur en question, c’est à dire le secteur Ramond et nous voilà partis depuis Cassis.

Castelvieil s’accède depuis la calanque d’En vau, où un sentier nous mène à un passage d’escalade permettant de monter sur le plateau.

20160423-1440-26.jpg

Nous ne regrettons pas d’être venus dans le sud, la météo est magnifique, et une fois sur le plateau nous pouvons profiter de la vue sur les calanques.

20160423-1517-36.jpg

Nous longeons le bord du plateau, en repérant les indices donnés par le topo afin de trouver notre voie de descente. Nous y arrivons à une heure très tardive, il est déjà 16h. Alors je pose LA question : Mickaël, on s’engage ou pas ? Sachant que les risques sont grands que nous finissions de nuit … Et puisque l’on a confiance l’un en l’autre et que les conditions météo sont excellentes, on se lance.

Nous rassemblons les affaires dans un unique petit sac, mettons les frontales au fond du sac et, tandis que le reste et les chaussures resteront en haut. Et l’on entame les rappels qui nous mènerons aux pied des voies et au bord de la mer.

20160423-1607-59.jpg

Deux beaux rappels plus tard, et les cordes décoincées par deux fois, nous sortons le topo pour bien repérer notre voie de montée. Mais en visionnant toutes les pages de topo que nous avons, nous sommes bien incapables de reconnaître le secteur et donc les voies qui se présentent à nous. Et par définition, une voie en terrain d’aventure n’est pas facile à trouver, puisque non équipée.

20160423-1615-63.jpg

Alors faute de nous repérer, et le temps nous étant compté, nous nous engageons sur ce qui semble être l’itinéraire le plus simple. Au feeling, et sans n’avoir aucune certitude sur la suite que nous ne voyons pas. Je m’engage dans la voie, et progresse jusqu’à une sorte de belle cavité à 50m plus haut. Mickaël tente la longueur suivante, mais nous avons des doutes sur le fait que cela passe par là. Et d’ailleurs il s’arrête en route et rebrousse chemin. Je vais voir également, et ne le sens pas plus. Nous avons déjà perdu trop de temps, il est proche de 20h. Continuer équivaudrait à redescendre et s’engager de nuit sur un autre itinéraire au hasard, sans même être sûr de pouvoir atteindre le sommet. Bref, hasardeux.

Donc nous choisissons la prudence et profitons de cette zone propice au bivouac improvisé, sachant que la météo s’améliore pour demain.

20160423-2039-85.jpg

Nous “terraformons” la zone afin de nous créer une belle plateforme pour deux. Et même si en plein jour il faisait très chaud, la nuit dans les calanques il fait froid. Alors nous usons de tous les artifices pour passer la nuit dans les meilleures conditions possibles, et chaque accessoire ou presque est mis à contribution et la couverture de survie nous recouvrant tous deux. Mon petit bonnet est le bienvenu. Cela fait un moment que nous n’avons presque plus d’eau alors nous sommes rationnés, et nous n’avons rien à manger. Bizarrement, nous mettons un peu de temps à réussir à nous endormir, vers 4h.

20160423-2126-91.jpg

Dimanche

Après une excellente nuit, je réveille Mickaël à 6h et quelques du matin. Nous entamons notre descente, et réévaluons toute la paroi à la recherche du meilleur itinéraire et nous choisissons de nous appuyer sur une voie spitée qui semble, vu d’en bas, d’un niveau accessible. Mickaël démarre les hostilités mais n’arrivant pas à franchir un pas, il bifurque à côté, et nous nous retrouvons .. au niveau de notre bivouac de la vieille. Une fois être monté à mon tour au relai, j’imagine un moyen de rejoindre la voie qu’il a quitté. Je passe en tête et réalise un passage sur une traversée que je peux protéger, jusqu’à rejoindre un vieux piton rouillé. J’en plante un nouveau afin de sécuriser un pas trop exposé sinon. Et réalise la jonction avec la voie que nous visions, au prix de quelques gouttes de sueur néanmoins, les joies du TA me direz vous.

Mickaël fait une mini longueur d’une dizaine de mètres et me repasse la main. La dernière longueur est particulièrement belle, avec un ultime franchissement en traversée sous un surplomb. Et je passe, ouf :) Arrivés sur le plateau vers 12h nous récupérons toutes nos affaires, et repartons pour la voiture. Au passage une superbe vue sur la calanque d’En vau et les visiteurs en masse.

20160424-1236-169.jpg

Alors, où étions nous donc ? Le topo nous le révèle: un secteur trop loin, à Castelvieil dans la zone “Jibbis”. Nous avons mal lu / interprété le topo et avons dépassé la zone où nous devions descendre. Et la voie que nous avons intuitivement choisie pour sortir s’est avérée être “Vide et eau”, cotant 5c, 5c+, 4b et 5c+ (ou 5c, 6a, 5a, 6a d’après camptocamp) sur les sections où nous sommes passés. Et nous avons donc eu le flair pour choisir la voie la plus facile du secteur, le reste du secteur cotant 6a et plus.

La morale de l’histoire: même quand tu es pressé, tu prendras tout de même le temps nécessaire à consulter attentivement ton topo. Ou alors tu emmèneras quelques pages de topo supplémentaires, au cas où :)

Plan de situation

0 Comments

Submit a Comment

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Autres sorties …