2 September 2016

Trilogie d’Arêtes dont celle de Rochefort

Le CAF IDF a organisé un car à destination de Chamonix, et je vais encadrer accompagné par Eduardo. J’ai choisi de tenter quelques classiques dans le secteur de Torino, cela fait quelques fois que je veux y aller mais à chaque fois sans succès à cause de la météo. Le téléphérique d’Helbronner est, semble-t-il, facilement arrêté. Nous avons sélectionné trois courses dont la grande classique des Arêtes de Rochefort, qui constituera le clou du programme si nous pouvons la faire.

J1: Traversée de l’Aiguille d’Entrèves

Ce vendredi nous sommes déposés par le car dans Chamonix au petit matin et nous avons le temps d’aller prendre le petit déjeuner dans la ville, suite à quoi nous nous mêlons aux dizaines d’alpinisme en attente d’une place dans la benne pour monter à l’aiguille du midi. Les billets pour le panoramique vers Helbronner ne peuvent pas encore être achetés, les Italiens démarrent plus tard, nous devrons acheter nos billets à l’Aiguille.

La traversée nous délaisse d’une trentaine d’euros supplémentaires à la soixantaine de l’Aiguille, mais nous pourrons profiter du trajet puisque les cabines sont régulièrement arrêtées sur le trajet et permettent d’admirer cette vue incroyable, sous une météo ensoleillée.

Sur le glacier, les cordées en dessous franchissent des crevasses dont elles n’imaginent probablement pas l’ampleur.

20160902-0925-24.jpg

 

20160902-0936-64.jpg

Nous arrivons en vue de Helbronner et du refuge de Torino. Nous y découvrons un refuge pour le moins unique, très moderne et sans âme, avec une sorte de self à plats uniques en guise de restaurant, et un bar défiant toute concurrence en altitude. A faire au moins une fois dans sa vie :)

20160902-0949-109.jpg

Nous posons nos affaires et il est déjà tard, alors nous allons coller au plan initial et aller faire une course proche et censée tenir sur une demi-journée:

Je pars avec Ivanka et Romain, et toute la troupe progresse doucement mais sûrement sur les crêtes.

20160902-1336-144.jpg

Le parcours présente un unique pas d’escalade un peu plus ‘corsé’, et tout le reste se déroule dans un niveau très abordable. Le caillou est assez pourri et il faut toujours veiller à chaque pierre qui ne demande qu’à tomber sous nos pieds et sur la tête de nos camarades. Quelques passages aériens sont l’occasion de jolies photos.

20160902-1352-152.jpg

Nous ne sommes pas très efficaces dans les manœuvres et la progression sur ce terrain pourri, alors on finit à une heure acceptable mais nous dépassons quand même bien les horaires théoriques. Il faudra tenir compte de cela pour les prochains jours.

Notre parcours

  • Distance (km) : 6
  • Dénivelé (m) : +470 -470
  • Altitudes (m) : mini 3266, maxi 3600
  • Horaires: début 10h47, fin 17h20, durée 6h33

J2: Traversée des Arêtes de Rochefort

Nous sommes samedi et c’est aujourd’hui que nous devons nous lancer dans la plus grande course du week-end. Renseignements pris, nous maintenons notre objectif initial, que je ferai avec Vincent et Ivanka:

  • Aiguille de Rochefort : Arêtes de Rochefort en AR (AD II 3b)

Nos horaires seront clairement à surveiller compte tenu de l’expérience de la veille. Petit déjeuner à 4h, nous partons vers 5h à la frontale en direction de la Dent du Géant. La montée en neige laisse la place au cheminement délicat dans une face de rocher pourri, et nous y perdons beaucoup de temps. Lorsque l’on passe sous la Dent du Géant, et que l’on accède au début de l’arrête, la vue est saisissante et tout le monde reconnait alors immédiatement les célèbres photos que nous avons tous déjà vu.

20160903-0829-221.jpg

L’arête en soi ne présente pas de difficulté mais il vaut mieux un pied sûr. Nous négocions une pente raide au moyen des cordes fixes en place, et rapidement nous sommes au pied de l’Aiguille de Rochefort elle-même. Cette dernière section se tient toujours sur un terrain pourri, et le final se redresse en trois longueurs d’escalade facile qui peuvent se protéger grâce aux relais en place. D’un point de vue timing, heureusement nous irons au sommet, nous étions juste à la limite de la barrière horaire que nous nous étions fixé avec Eduardo.

20160903-1004-252.jpg

Du sommet, en se retournant nous pouvons admirer toute l’arête que nous venons de franchir et allons emprunter au retour.

20160903-1031-259.jpg

La descente s’avèrera longue, et ce d’autant plus qu’un petit accident de parcours va se produire. Vincent et Ivanka sont devant en aval, et je leur demande de suivre l’autre cordée qui est plus rapide que nous. Ils les perdent de vue et nous engageons dans un couloir de descente, qui s’avèrera juste à côté du bon. Ivanka se retrouve dans une section où la désescalade est malaisée et engagée. Je la mouline,  Vincent ensuite, afin qu’ils rejoignent une vire puis aillent se vacher sur l’un des relais. En fait cela ne passait pas par là, alors plutôt que de risquer d’y aller moi aussi, sans aucune protection, je choisi la sécurité en me décordant, et monte rejoindre le bon couloir de descente que je désescalade en solo pour récupérer mes deux camarades. Nous faisons un rappel pour arriver sur l’arête.

20160903-1313-278.jpgUne fois l’arête franchie, nous entamons la longue descente dans la section rocheuse, tout l’enjeu étant d’éviter de faire partir une pierre sur les nombreuses personnes présentes en dessous et dans le même axe.

Cette course était donnée en 4 heure à la montée et 3 à la descente, nous la réaliserons – pauses comprises – en près de 12h, mais sommes malgré tout de retour à une heure acceptable compte tenu de la météo excellente.

Notre parcours

  • Distance (km) : 8,6
  • Dénivelé (m) : +840 -840
  • Altitudes (m) : mini 3307, maxi 4001
  • Horaires: début 5h04, fin 17h04, durée 11h59

J3: Traversée des Aiguilles Marbrées

Expérience prise des deux précédents jours, compte tenu de l’horaire de retour du téléphérique – 15h30 maximum, et surtout du mauvais temps qui s’annonce dans l’après-midi, nous ne pourrons pas réaliser la course d’escalade qui était initialement prévue. Et ce d’autant plus que nous savons maintenant que la retraite est difficile voire impossible dans les longueurs de grimpe, alors sur les conseil du sympathique gardien nous allons plutôt basculer sur une course d’arête située juste à côté du refuge:

  • Aiguilles Marbrées : Traversée (PD II)

Notre lever précoce à 4h nous permet d’attaquer les premiers pas sur l’arête dans le noir et d’assister à un levé de soleil côté italien.

20160904-0703-334.jpg

Nous enchaînons sur l’arête et arrivons sur ce qui semble être le ‘col évident’ dont parle le topo et serait la voie de descente. Les avis divergent, mais globalement le groupe souhaite arrêter là et faire des rappels. Alors c’est ce que nous faisons, et après coup constaterons que nous avons shunté une petite partie de l’itinéraire.

20160904-0750-350.jpgNous touchons le glacier, rangeons les affaires et faisons la plus courte marche de retour de ma carrière d’alpiniste: 10 minutes !

Notre parcours

  • Distance (km) : 3,6
  • Dénivelé (m) : +250 -250
  • Altitudes (m) : mini 3273 , maxi 3535
  • Horaires: début 4h59, fin 9h40, durée 4h40

Nous prenons la décision de partir rapidement pour rejoindre l’Aiguille du midi, afin d’être sûr de ne pas être bloqués si le téléphérique est arrêté. Au retour, une nouvelle séance de photos du bassin glaciaire et toutes ces faces que je n’avais jamais vu sous cet angle.

20160904-1044-386.jpg

20160904-1105-410.jpgNous profitons du temps dont nous disposons pour visiter toutes les plateformes et expositions de l’Aiguille, à l’exception du pas dans le vide, je me le garde pour une prochaine fois :)

A la descente dans la benne, une petite surprise m’attend puisque mes sinus ne passent pas et me causent une forte douleur sur les deux sections du téléphérique.

Arrivés vers 13h sur Chamonix, nous aurons tout l’après-midi pour nous allonger dans un parc, faire le tour de la ville et visiter quelques boutiques, et le car prend le retour après le diner.

1 Comment

  1. Quelles splendides photos! Quelle crevasse impressionnante; quelles belles arêtes, franchement ça donne envie d’y être :)

    Reply

Submit a Comment

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Autres sorties …