10 December 2016

Le Grand Veymont par le pas de Chabrinel

Mon ami Mickaël a récemment eu trente ans, et sa famille souhaite lui organiser un anniversaire surprise dans un gîte dans le sud du Vercors. Se pose alors la question de l’alibi pour l’amener jusque là-bas sans éveiller ses soupçons. Alors nous organisons un week-end dans le Vercors, avec l’intention de passer du temps ensemble en gîte et de faire des randonnées dans le secteur.

Sandrine et moi faisons le trajet en train vendredi soir pour Grenoble afin de rejoindre Gaëlle, Mickaël et le petit Romain récemment né. Samedi matin nous nous levons à 6h20 puis Sandrine, Mickaël et moi nous prenons la route pour le sud du Vercors, nous devons retrouver Gaëlle et Romain en fin de journée vers 18h30 du côté de Vassieux en Vercors.

Nous garons la voiture au plus haut sur la route forestière, et entamons notre journée et ascension vers 9h30. Nous montons à un bon rythme en direction du pas de Chabrinel, point de faiblesse entre de belles falaises, et permet de basculer sur le haut plateau du Vercors.

Depuis le pas, nous tirons tout droit sur le plateau en direction du Grand Veymont. La journée est magnifique et c’est sous un beau soleil que nous progressons. Manque de bol pour moi, mes chaussures d’alpinisme estivales sont mortes récemment, et puisque je voulais emmener des chaussures compatibles avec des crampons ne sachant pas s’il y aurait de la glace dans la partie terminale, je suis parti avec mes chaussures d’hiver…

Arrivés en vue de la face sud du Grand Veymont, le petit Veymont se dévoile à sa droite.

Sur notre droite, le Mont Aiguille qui se découvre progressivement tandis que nous montons le Grand Veymont. Arrivés au pied de la face, nous laissons quelques affaires qui ne seront pas nécessaires, car compte tenu de l’horaire nous savons que nous devrons repasser au même endroit.

De nombreux bouquetins sont présents, et peu farouches. L’occasion de les utiliser comme figurants pour des belles photos !

La dernière centaine de mètres d’ascension vers le sommet s’effectue dans la neige, et d’autres bouquetins font ici la pause. Nous sommes prudents sur deux pas un peu plus exposés, mais aucun passage ne justifie de mettre les crampons ou prendre le piolet.

Nous atteignons le sommet vers 13h45, juste à la barrière horaire. Je sors du sac ce que j’avais prévu pour faire un apéro surprise, et nous déjeunons rapidement car nous sommes juste au niveau temps.

Vous voyez le petit pic qui se dessine à l’horizon à droite de la photo ci-dessous ? C’est là-bas que nous devons être pour 17h30 au maximum. Bref, il va falloir ne pas trop trainer.

Lorsque nous arrivons au pas de Chabrinel, le soleil du soir d’hiver baigne le passage d’une belle teinte.

Nous remplissons l’objectif et sommes juste à l’heure à la voiture, pour nous préparer et aller retrouver Gaëlle sur Vassieux en Vercors. Arrivés au gîte exactement à l’heure voulue, Mickaël découvre avec surprise une cinquantaine d’amis et membres de sa famille, tous réunis pour fêter son anniversaire. Mission accomplie avec succès ! :)

Notre parcours

  • Distance (km) : 23
  • Dénivelé (m) : +1500 -1500
  • Altitude (m) : mini 1000, maxi 2334
  • Horaires : départ 9h35, fin 17h27, durée 7h51

1 Comment

  1. Les couleurs du soir sont vraiment jolies ! Une belle rando suivie d’une belle fête :)

    Reply

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Autres sorties …

Randonnées dans le Vercors avec bébé sur le dos

Randonnées dans le Vercors avec bébé sur le dos

De jolies randonnées dans le Vercors, parfois un peu exposées, compatibles avec un bébé sur le dos :
. Lac du Pin
. Le Serre de Montué (1706m) par la grotte du berger
. La Grande Cournouse par la Charmate (1150m)
. Puy de la Gagère au Plateau de Font d’Urle (1651m)
. Balme Noire par la vire de la Haute-Valette