Je suis maintenant jeune papa et forcément mon rythme de sorties en montagne va se ralentir. Heureusement je partage ma vie avec une autre passionnée de grand air, qui comprend voir m’encourage à sortir et ce week-end marque un début de reprise.

Je sors dans le cadre d’une sortie du CAF Ile de France, avec mon compagnon Frédéric V.T., dans l’optique d’un début de préparation de notre projet commun en juin prochain au Pérou. Nous avons deux participants avec nous : Laurent M. et Jonathan P. Nous prenons la route jeudi soir depuis Paris pour Cogne et nous couchons vers 2h30. Ca pique toujours autant.

Vendredi : E Tutto Relativo

Pour cette première journée nous choisissons une cascade en début de vallée:

E Tutto Relativo (D II 4. 200m) – en réversible, avec Laurent M. (CAF IDF)

Elle n’est pas très longue (200m) mais offre un très beau passage que l’on aperçoit dès l’approche.

La cascade est donnée en cotation 4, les plus faibles d’entre nous jugeront qu’elle pourrait valoir un 4+ :)

Nous finissons la cascade relativement tôt et en profitons du coup pour aller sur la cascade de Lillaz, où nous serons seuls pour enchainer quelques longueurs dans Lillaz et le passage raide à sa droite.

Samedi : Cold couloir

Cela fait maintenant un bon mois qu’il n’a pas neigé à Cogne. Notre groupe n’est pas très rapide, et Jonathan est encore débutant, mais nous pensons que l’occasion est trop belle et qu’il faut absolument en profiter pour aller affronter la plus longue cascade du secteur:

Cold couloir peut s’avérer être un beau piège à avalanches, tout le plateau supérieur pouvant s’écouler dans ladite cascade, il est donc impératif d’y aller par bonnes conditions.

(c) camptocamp

Nous prenons le départ relativement tôt, en espérant être les premiers.

Mais manifestement pas assez tôt; nous sommes coincés dès le départ derrière une autre cordée qui s’avère particulièrement lente. Et c’est peu rassurant compte tenu de l’ampleur de la course et ses 600m à gravir ..

Notre première cordée, menée par Frédéric, pousse derrière l’autre cordée, qui fini par proposer que nous les doublions mais nous ne saisissons pas l’occasion de le faire.

D’autres cordées avancent à bonne allure derrière et nous rejoignent.

Nous arrivons dans les dernières longueurs, qui se séparent et offrent de la place pour tous. Nous partons à droite et y seront seuls.

Frédéric s’arrête une longueur plus tôt pour débuter la descente en rappel avec Jonathan qui sera plus lent, l’heure à bien tourné et assurément nous finirons de nuit.

Laurent et moi allons jusqu’au bout des difficultés, et avant de basculer dans les pentes intermédiaires.

Nous enchainons ensuite les longueurs en descente en rappel, 12 au total, et c’est de nuit que nous finissons. C’est une sacrée belle ambiance dans la gorge de la cascade.

Dimanche : Eau de cristaux

Pour cette dernière journée, nous sélectionnons quelque chose de court et accessible :

Je grimpe avec Jonathan dans la section de gauche tandis que Laurent et Frédéric vont dans la section de droite et jusqu’au sommet.

La glace est très froide et cassante, si bien qu’il me faut taper de nombreuses fois que chaque ancrage. Et comme mine de rien, hier était une belle et longue journée, surtout pour une reprise en ce qui me concerne, je suis assez rapidement cuit des bras et même des molets.

Jonathan et moi finissons là, heureux de nos réalisations, et nous attendons nos camarades qui finissent leur longueur. Nous rejoignons les voitures et prenons le départ tôt dans l’après midi.