22 septembre 2018

Tête de la Maye et Cornes de Pié Bérarde, en Ecrins

Pour cette sortie du CAF à la Bérarde, Florian S. et moi encadrons quatre participants : Ghita D., Vincent B., Elodie P. et Hélène V. Seule Ghita est une habituée, les trois autres sont des nouveaux venus au club, que nous ne connaissons donc pas encore. Notre objectif principal sera la course des Cornes de Pié Bérarde, avec la journée du samedi pour nous mettre en jambes et jauger le groupe.

Tête de la Maye

Nous déposons les affaires au refuge CAF de la Bérarde, et choisissons une voie facile d’accès et de niveau modéré, notre ambition étant de faire de la progression à corde tendue lorsque possible afin de voir le niveau d’aisance de tout le monde.

Florian mène la troupe et c’est par erreur que nous démarrons par la voie “Heckel et Jeckel” qui s’avère un peu plus trapue que le niveau escompté. Et c’est d’ailleurs ce qui nous met la puce à l’oreille. Et dès que possible, nous exploitons une vire herbeuse qui nous permet d’aller finalement rejoindre et enchainer sur la voie visée:

Après quelques sympathiques passages en dalle, nous sortons de la voie et accédons à une grande pente herbeuse qui permet d’accéder à un replat, où se trouve le chemin du retour.

Nous avons un magnifique point de vue sur le sommet et la course que nous envisageons pour le lendemain, les Cornes de Pied Bérarde. L’itinéraire remonte le vallon à gauche sur la photo, et l’itinéraire de descente depuis le sommet et menant à la seconde vallée à droite est presque intégralement visible.

Une partie du groupe profite d’être là pour pousser un peu plus loin jusqu’au sommet de la Tête de la Maille, et après quelques photos nous redescendons au refuge.

Cette journée test nous aura montré que nous ne sommes pas rapide das les manoeuvres et que l’expérience de nos participants est encore relativement faible, néanmoins, après de nombreuses discussions et échanges entre Florian et moi et les participants, nous décidons que nous allons tout de même nous lancer dans la course initialement envisagée, en nous donnant comme règle de vérifier des barrières horaires et faire demi tour si nous dévions trop.

Notre parcours

Chargement de la carte, merci de patienter...
  • Distance (km) : 7
  • Dénivelé (m) : +965 -440
  • Altitudes : mini 1636 maxi 2400
  • Horaires : départ 9h02 17h16

Cornes de Pié Bérarde : Arête nord nord est

Nous partons à la frontale et remontons le vallon du glacier de Bonne Pierre sans encombres. La descente sur le glacier – ou plutôt le champ de rochers – s’avère peu commode et même dangereux à cause de chutes de pierres. Nous repérons facilement le couloir d’attaque de la voie au loin et remontons les pierrier pour le  rejoindre. Le rocher est très instable et l’endroit relativement exposé, alors nous faisons de notre mieux pour nous équiper rapidement. 

Nos participants découvrent alors ce que c’est que de grimper en terrain d’aventure, et sur du rocher (très) pourri. Heureusement la confiance apparente des encadrants les rassure et nous entamons l’ascension.

La cordée de Florian, avec Elodie et Hélène, progresse plus vite que nous et petit à petit creuse l’écart. Ce qui est bien dommage puisque je n’ai pas pris le topo et comptais sur mon compagnon pour me montrer la voie. Alors nous perdons encore plus de temps et l’écart se creuse.

Nous avons dépassé le point où le retour arrière serait possible, alors en avant toute. Nous accédons au sommet, et nous y félicitons. La vue est dégagée et belle sur le vallon que nous avons remonté.

Le chemin est encore long, nous progressons d’abord sur l’arête, direction sud est pour aller rejoindre le col de pied Bérarde.

Derrière nous, la belle ligne de rappel que nous avons franchie.

Nous posons finalement pied dans le vallon qui va nous ramener à la Bérarde, mais le trajet est encore long et tandis que nous cheminons je préviens nos camarades que nous aurons du retard, en testant au passage notre nouveau poste VHF de secours.

Annelise et Bertrand nous aident gentiment à trouver et réserver un taxi qui va venir à la Bérarde pour nous ramener au lieu de rendez-vous du car à Bourg d’Oisans.

Dans le village de la Bérarde, l’un des commerçants nous demande ce que nous avons fait, et s’exclame alors “mais il n’y a que les locaux qui font cela”. Sans doute parce que les autres ne viennent pas d’aussi loin pour faire cette aussi longue bavante, mais néanmoins nous avons tous – je crois ? – trouvé cela très sympa.

Notre parcours

Chargement de la carte, merci de patienter...
  • Distance (km) : 6,4
  • Dénivelé (m) : +430 -850
  • Altitudes : mini 1730 maxi 2550
  • Horaires : départ 8h26 retour 15h24

Les autres racontent

La sortie, racontée par Florian:

Samedi, une sympathique escalade à la Tête de la Maye avec une belle combinaison des voies Heckel, Jeckel et Pujolidal – combinaison rendue possible par la grâce d’une (légère) erreur d’itinéraire de ma part à l’approche – conclue par une courte randonnée pour atteindre la table d’orientation au sommet du belvédère.

Dimanche, on passe aux choses sérieuses. Finies les escalades sur grandes voies équipées en face sud avec vue sur le village, place à la montagne, la vraie ! Et un bel objectif avec l’éperon nord nord-est des Cornes de Pié Bérarde – “un cadre grandiose et sauvage de haute-montagne” et “la solitude garantie” dixit Montagne Magazine, cela vaut bien un lever à 3:45 et quatre heures de marche d’approche dans le vallon de Bonne Pierre, non ?

Malgré le sentiment d’isolement et une attaque un peu scabreuse, l’itinéraire se révélera finalement bien moins austère que je ne le pensais. Il s’agit là d’une traversée méconnue offrant des points de vue originaux sur quelques-uns des grands sommets du massif, une voie qui mériterait probablement plus de parcours. Avis aux amateurs !

Quoi qu’il en soit, un grand bravo à nos quatre participants – Hélène, Elodie Potin, Ghita Bz et Vincent !

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Autres sorties …

Alpamayo (5947m)

Alpamayo (5947m)

Un beau voyage avec mon ami Fred, pour aller faire l’ascension de Alpamayo : Directe Française (D+ IV P4 4)