22 September 2012

Alpinisme à l’Aiguille de la Vanoise

Premier jour: montée au refuge

Nous réalisons samedi la montée au refuge de la Vanoise. Au départ à 16h du parking des Fontanettes (1500m), nous empruntons le GR55 pour arriver au refuge (2500m) à 18h. Notre montée tardive nous a permis d’éviter la pluie. Les sacs sont légers et ce soir ce sera grand luxe en demi pension dortoirs.

A la montée au col de la Vanoise

A la montée au col de la Vanoise

Première apparition de l'Aiguille de la Vanoise, à droite de la photo.

Première apparition de l’Aiguille de la Vanoise, à droite de la photo.

La face nord de l'Aiguille

La face nord de l’Aiguille

Notre parcours

Le trajet de la montée au refuge par le GR55:

Deuxième jour: traversée des arêtes

Objectif du jour : la Traversée des Aiguilles de la Vanoise E – O (AD- 3c>3c II)

Au départ du refuge à 8h, nous sommes les premiers au pied de la voie et attaquons l’escalade vers 8h30. Les autres cordées bien plus rapides nous doublent et les embouteillages commencent sur le fil de l’arrête qui ne permet pas trop les croisements !

20120923-1157-241.jpg

Sur le fil de l'Aiguille de la Vanoise.

Sur le fil de l’Aiguille de la Vanoise.

Sur le fil de l'Aiguille de la Vanoise.

Sur le fil de l’Aiguille de la Vanoise.

La deuxième section, en désescalade s’avère plus délicate et Sandrine apprend à poser des points puisqu’elle passe alors en tête.

Désescalade de l'Aiguille.

Désescalade de l’Aiguille.

Désescalade et arrivée au rappel de fin.

Désescalade et arrivée au rappel de fin.

Plan de situation

Descente

Redescente dans la vallée.

Redescente dans la vallée.

Pentes de ski et paturages.

Pentes de ski et paturages.

Nous finissons la course vers 14h, bons derniers de la première tournée – de nombreuses autres cordées ont maintenant entamé la voie à leur tour. Nous n’avons rien laissé au refuge, toutes nos affaires sont sur le dos, alors nous attaquons directement la descente par l’autre sentier du côté du lac des Assiettes.

En résumé de ce week-end, du soleil au bon moment, un cadre magnifique et une course intéressante. Que du bonheur !

1 Comment

  1. Ouaouh! J’ai fait ça moi? de gré ou de force? Mais non, j’étais consentante, et c’était superbe! Certes un peu flippant au sommet, car l’arrête est taillée en lame de rasoir, et les pieds avancent uniquement en adhérence au dessus….du vide intégral, pas habituée moi. Les photos sont très belles, elles rendent bien le caractère aérien, oui, que du bonheur! On repart quand?

    Reply

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Autres sorties …

Charmoz-Grepon, vol. 2

Charmoz-Grepon, vol. 2

Un épique retour avec Florian sur la Traversée de Charmoz – Grépon (D 5c>4b III P3)